Apaise le temps -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature française
  • Date de parution : 01/04/2016
  • Format : 14 x 20,5 cm, 112 p., 12,00 EUR €
  • ISBN 978-2-7529-1043-1
Apaise le temps
Michel Quint

Une libraire, ça crée des dettes. D’argent parfois bien sûr, mais surtout de cœur. Lorsque Yvonne meurt, les souvenirs affluent pour Abdel, un jeune professeur de Roubaix. Il se revoit enfant entre les murailles de bouquins, prêt à avaler tout Balzac sans rien y comprendre. De là à accepter la succession, il y a un pas… que l’inconscient fait à l’aveuglette.

 

Le voici bientôt en butte aux problématiques économiques du métier. Mais aussi aux dangereuses archives photographiques de son aînée. En fouillant les cartons, c’est tout un pan de la guerre d’Algérie qui renaît, entre partisans du FLN, harkis et OAS. En quoi ce passé concerne-t-il les habitués de la librairie ? Sans trop se garder de l’amour, Abdel mène l’enquête.

 

Généreux avec ses personnages comme avec le lecteur, Michel Quint nous offre un roman sur les racines d’une France multiculturelle, portée par la culture et l’entraide.

ils en parlent…
  • « Voulant inventer un lieu de fraternité, Michel Quint ne pouvait choisir qu’une librairie et, nordiste lui-même, dans le Nord. Son roman, outre ses qualités littéraires, est un chant d’amour au livre, à la littérature, à la lecture, à la librairie, particulièrement bienvenu en ces temps barbares dont la culture, seule, pourra venir à bout. »

    Jean-Claude Perrier. Livres Hebdo.

     

    « [Un] roman généreux, écrit sans gras […], dans une langue goûteuse, énergique et ronde. »

    Frédéric Pagès. Le Canard enchaîné.

     

    « Un bijou d’écriture. »

    Isabelle Bourgeois. Avantages.

     

    « [Une] fiction généreuse, ourlée d’une écriture fine. »

    François Vey. Le Parisien magazine.

     

    « C’est un roman magnifique pour ceux qui aiment les livres, pour ceux qui croient à leur pouvoir, qui pensent qu’on peut changer le monde et refuser la fatalité. »

    Élodie Fondacci. Radio Classique.

     

    « En cent pages, Michel Quint grave avec force l’histoire de cette poignée d’hommes et de femmes qui, par choix ou par nécessité, ont traversé le destin d’une librairie pas comme les autres. »

    Marie Michaud, Librairie Gibert Joseph (Poitiers). Page des Libraires.

Vidéo : Michel Quint sur le plateau de La Grande Librairie - 21/04/2016
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres