Géant -
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 10/03/1999
  • 368 p., 21,50 EUR €
  • ISBN 978-2-85940-571-7
Géant
Edna Ferber
Traduit par Lola Tranec
Langue d'origine : Anglais (États-Unis)

Relire les grands romans qui, des années 20 aux années 50, fondèrent le renom d’Edna Ferber (1887-1968 – prix Pulitzer en 1924 pour So Big), c’est s’octroyer quelques plaisirs forts, violents même. La plupart des critiques s’accordent aujourd’hui pour considérer Géant (1952) comme son œuvre la plus achevée : un livre que le succès d’un film mythique (James Dean, Liz Taylor et Rock Hudson à leur sommet) fit un peu oublier. Dommage, car preuve est donnée ici que le film s’inspirait d’un texte de belle ambition, et d’ample mesure (ou démesure).

Une jeune femme de la bonne société du Sud épouse un riche Texan éleveur de bétail et le suit dans son pays. L’affrontement entre la belle enfant issue de l’Amérique civilisée et cette société de nouveaux riches qui sentent la bête et le cuir, imbus de leurs dollars et fiers de leurs préjugés (machisme, racisme...) est en fait celui de deux mondes contraints de cohabiter. La découverte du pétrole – en quantités géantes, comme il se doit – va encore compliquer les choses, les nababs de l’or noir n’ayant rien de plus pressé que de chercher à détrôner les vieilles dynasties qui régnaient sur les plus grands troupeaux du monde...

Roman de la mise à mort d’une société, Géant est un peu à l’Amérique des grands espaces – toutes proportions gardées – ce que Le Guépard de Lampedusa fut à la Sicile des latifundiaires : un cérémonial funèbre à l’issue duquel nous sont laissées en partage quelques douteuses promesses et beaucoup de nostalgie.

À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres