Huit heures de sursis -
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 17/03/2004
  • 286 p., 19,75 EUR €
  • ISBN 978-2-85940-977-7
Huit heures de sursis
Frederick Laurence Green
Traduit par Roger Gay-Lussac
Langue d'origine : Anglais (Royaume-Uni)
Traduit par Armand Rio
Langue d'origine : Anglais (Royaume-Uni)

Un homme erre dans la ville, blessé à la suite d’un hold-up manqué qui a laissé un caissier sur le carreau.
Le casse avait été mené pour la bonne cause (le blessé est un révolutionnaire qui se bat au nom de l’Irlande libre). Désigné à tous comme l’homme à abattre, il ne tarde pas à comprendre qu’un meurtre, même commis par mégarde, est un crime – et que la société n’est jamais disposée à pardonner.
Le lecteur est convié à partager à la fois son errance hagarde, sa solitude au milieu de la foule hostile, les manœuvres de la police lancée à ses trousses, et l’effort désespéré d’une femme qui l’aime en secret et qui risque tout pour le sauver.
Carol Reed (en 1947) avait tiré de ce roman l’un de ses films les plus sombres – avec un James Mason inoubliable, qui toujours clamera que ç’avait été là le rôle de sa vie. Quant au livre lui-même, considéré par les amateurs comme un des plus grands romans noirs de la littérature anglo-saxonne, il était depuis un demi-siècle introuvable en librairie. Une injustice qu’il était peut-être temps de réparer.

À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres