Les Derniers Sauvages aux Iles Marquises 1842-1859 -
  • Récit
  • Littérature française
  • Date de parution : 13/04/2001
  • 256 p., 19,95 EUR €
  • ISBN 978-2-85940-728-5
Les Derniers Sauvages aux Iles Marquises 1842-1859
Max Radiguet

Entre Melville et Segalen, un grand livre ambigu, à la fois documenté et mélancolique, consacré à la mystérieuse civilisation des îles Marquises - l’archipel le mieux perdu du Pacifique, où quelques tribus d’hommes oubliés par l’Histoire menaient encore, il y a un siècle et demi de cela, dans des paysages grandioses, une vie quasi édénique. Tout un monde de rites, d’harmonie, de beauté incroyablement raffinée, bientôt assassiné par l’impatience conquérante de l’Occident. Max Radiguet (1816-1899), témoin et acteur de ce drame, en trace ici le récit pathétique, dans une prose retenue mais qui ne peut s’empêcher dirait-on de céder à la poésie - comme feront après lui Gauguin, Jack London et tant d’autres, fascinés à leur tour par cette terre de songe. Un classique de la littérature voyageuse. Mais surtout un livre qui pose par anticipation, quelques-unes des questions centrales qui tourmentent notre modernité, et d’abord celle-ci : pourquoi cherchons-nous à si bien mettre à mort, au nom d’un ’ progrès ’ qui n’en est un qu’à nos yeux, la libre sauvagerie du monde ?

À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres